LITTERATURE BURKINABE ECRITE

Publié le par Adamou L. KANTAGBA

Nouvelles du Kuntaara, BBDA
Nouvelles du Kuntaara, BBDA

Nouvelles du Kuntaara, BBDA

Des nouvelles incroyables en provenance du Kuntaara !

 

Édité par Educ Afrique, grâce à un soutien financier du Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA) à travers son Fonds de promotion culturelle (FPC), Nouvelles du Kuntaara est un recueil de sept croustillantes et caustiques nouvelles, primées pour l’essentiel au Grand prix national des arts et des lettres (GPNAL) organisé lors de la Semaine nationale de la culture (SNC) à Bobo-Dioulasso. Pour Sid-Lamine Salouka, l’auteur : « Les sept nouvelles de ce recueil mettent le lecteur en contact avec des citoyens de ce pays symbole de la postcolonie africaine. Il s’agit de gens simples, qui sont dans la quête d’une simple destinée humaine alors que le cynisme des puissants les maintient en marge de la société. C’est le cas de Long Bill, le chauffeur subjugué par son patron, un mafieux surnommé « Son Altesse » ; ou de   Marie-Madeleine qui souffre beaucoup plus de l’exclusion que de la maladie ; ou encore du naïf Bénédo qui croit aux vertus de l’amitié entre un député et son électeur ; et de bien d’autres encore ... » Nouvelles du Kuntaara rapporte donc, sans jeu de mots, les nouvelles du Kuntaara, un pays imaginaire situé quelque part dans le Gondwana de Mamane. En effet, pour l’auteur, le Kuntaara désignerait, en dioula, la République-du-Non-Sens. Sur le plan stylistique l’auteur use ainsi qu’il le revendique d’une écriture visuelle servie par une tonalité qui est souvent proche du badinage et des commérages colportés dans les séances de thé par exemple. « En réalité, dit-il, il use d’une ironie incisive qui établit une distanciation critique d’avec les faits rapportés parce que la narration est toujours à l’affût d’un second, voire d’un troisième degré. Au final, vous y verrez des évocations de vies d’Africains contemporains qui n’ont pas de relief, mais qui, pourtant, vous poursuivront très longtemps après que le livre a été refermé. » Professeur certifié des lycées et collèges, option français, Sid-Lamine Salouka est un féru de littérature orale mais aussi de cinéma. Il est par ailleurs un acteur de premier plan de la Société des auteurs, des gens de l’écrit et des savoirs (SAGES).  Adamou L. KANTAGBA

Publié dans Critique littéraire

Commenter cet article