J’AMELIORE MON FRANÇAIS III

Publié le par Adamou L. KANTAGBA

Oui ou Si ?

 

Répondez uniquement par « oui » ou « si » à chacune des questions suivantes :

a)     La violence n’implique-t-elle pas le corps éducatif ? oui/si ?

b) L’absence de communication peut-elle entraîner une certaine incompréhension ? oui/si ?

c) La démission des parents n’explique-telle pas en partie les violences à l’école ? oui/si

d) Peut-on lutter contre la violence à l’école ?oui/si

 

         C’est là quelques questions qui avaient été posées aux candidats du Bepc 2013, il y a déjà quelques semaines. Pourquoi ?

Sans doute parce que, très souvent, nous répondons aux questions qui nous sont posées par : « Oui » ou « Si » sans nous soucier de la forme de la phrase interrogative. Pourtant c’est elle qui détermine l’usage de l’un ou de l’autre.

Il était donc temps d’interpeller les élèves mais aussi les autres usagers du français sur cet état de fait. Eh oui, braves lecteurs, cela ne dépend pas de notre bon vouloir ou de notre humeur. On ne dit pas « oui » ou « si » quand on veut, comme on veut. Les règles sont dures mais ce sont les règles.

En français de France, on répond par « oui » lorsque la question est la forme affirmative. C’est le cas des questions b et d ci-dessus.  On utilisera alors « si » dans le cas contraire ; c’est-à-dire lorsqu’il s’agit d’une phrase interro-négative. Cas des questions a et c. 

 

À bientôt sur…

 kantadamoul.over-blog.com

Publié dans Critique littéraire

Commenter cet article