Juste 5 blagues en passant...!

Publié le par Adamou L. KANTAGBA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  La vieille femme et le jeune de banlieue…

Dans le métro parisien, une vieille blanche n’ayant pas eu de place est contrainte de se tenir debout. Vous pensez que le métro parisien est différent des bus de la Sotraco qu’on a à Ouaga ? Vous avez tort !

Fatiguée alors de se tenir dans cette position on ne peut plus inconfortable pour une dame de son âge, elle eut une idée qu’elle pense lumineuse. Elle s’approche d’un jeune… Savait-elle à qui elle avait affaire ? Hélas non !  C’était un de ses jeunes de banlieue qui n’a peur de rien, en plus champion de la mal cause comme un Nicolas Sarkozy (casse-toi pauvre con… ; l’homme africain n’est pas assez rentré dans l’histoire…). Donc la vieille dame enlaidit par le temps au point d’être effroyable comme un masque lobi du Burkina Faso s’approcha du jeune homme et lui dit sans avoir l’air : « De mon temps les hommes étaient galants ».

Fallait pas… madame !

Le jeune homme comprit que sa voisine voulait qu’il lui cède sa place. Ce n’est pas parce qu’on vient de la banlieue qu’on est idiot.   Le jeunot avec ses larges oreilles, son nez crochu, on dirait Sarkozy dévisagea la pauvre dame rendue laide par le poids des années et lui répliqua :

De mon temps, les femmes étaient belles !

Une chose est sûre dans le bus de la Sotraco à Ouaga, l’histoire se serait doute passée autrement même si l’homme africain n’est pas assez rentré dans l’histoire, n’en déplaise à cet Hongrois couronné jadis  chez les Gaulois. A.L.K

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Société

Commenter cet article